Menu Principal
Compétitions
Secondary Menu
Visitors
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Nous avons 47 invités en ligne
Fabrice Lassonde - il était une fois dans l’ouest Imprimer
Jeudi, 14 Juin 2012 06:05

L’automne dernier le retour de Patrice Bernier avec l’Impact de Montréal a fait beaucoup de bruit. On parle d’un joueur local qui a bien réussi de l’autre côté de l’océan et qui revient ici alors qu’il jouait du très bon soccer. C’est le portrait idéal, c’est aussi quelque chose qui est exceptionnel. Faire carrière en Europe est extrêmement difficile et des fois le retour au pays ne se fait pas tout à fait comme on y avait pensé au départ. C’est ce qui est arrivé à Fabrice Lassonde. Le jeune défenseur québécois qui a fait partie du FC Ingolstadt en Allemagne a du mettre un terme a son rêve européen pour l’instant et évolue maintenant avec le FC Edmonton en NASL. Je lui ai parlé la semaine passée pour voir comment le retour au Canada se déroulait.
NASL FC Edmonton Fabrice Lassonde


Optimum-Soccer: Tu es resté pendant quelques années en Allemagne, si c'était a refaire y retournerais-tu?

Fabrice Lassonde: Absolument, moi je ne dirais pas que ça n'a pas marché. Je n'ai pas été au bout de mes objectifs, mais quand même j'ai signé un contrat professionnel avec un club de 2e division en Allemagne, ce que peu de Québécois réussissent.

O-S: Qu'est ce que tu retiens de ton séjour là bas?

F L: J'ai appris énormément de choses, j'avais un de mes coachs qui s'occupait à la fois des pros et de la réserve qui avait gagné la Ligue des Champions et il m'a beaucoup aidé. Mais surtout ce que je retiens c'est le travail qu'il faut y mettre a chaque jour, a tous les entraînements pour avoir la chance de jouer et de compétitionner avec tout le monde. Le niveau est très très bon, même à l'entraînement. Ça t'apprend à rester professionnel sept jours sur sept. 

O-S: Comment as-tu joint le FC Edmonton cette année?

F L: Quand je suis revenu d'Allemagne en janvier, après mes essais qui n’ont pas marché à cause d'une blessure, j'ai contacté Jean Russo, un agent basé à Montréal. Il a contacté le FC Edmonton et ils avaient besoin d'un défenseur latéral. Je suis allé à Phoenix pour leur camp d'entraînement et le reste a suivi. 

O-S: Est-ce que de jouer ici sous les ordres d'un coach européen t'avantage étant donné que tu as passé quelques années de l’autre côté de l’Atlantique?

F L: Ça, je ne le sais pas, il faudrait demander au coach. Mais c'est sur que ce qu'on fait à l'entraînement ça ressemble à ce qu'on faisait en Allemagne. La même chose au niveau du style de jeu qui n'est pas vraiment différent de ce a quoi j'étais habitué alors ça m'a aidé à m'intégrer au groupe. 

O-S: Vous avez un début de saison relativement difficile, qu'est ce qui manque au club pour progresser selon toi?

F L: Il ne manque pas grand-chose. Si on prend chaque match où on a perdu ou bien où on a fait match nul, c'est vraiment à cause de toutes petites erreurs. On a eu des petits manques de concentration sur des coups de pied de coins et des coups francs. Il nous manque peut être juste un peu du désir de gagner puis de rester concentrer jusqu'au bout étang donné que c'est souvent en fin de match qu'on a perdu des avances. Il ne nous manque pas grand-chose.

O-S: Qui t'a impressionné à date avec Edmonton?

F L: Il y en a plusieurs qui sont bons. Il y a entre autres Shaun Saiko qui a un très bon début de saison que cd soit au niveau des buts marqués et de ses passes décisives. Sinon il y a aussi Kevin Hatchi qui a beaucoup d'expérience et qui m'aide beaucoup quand je joue, que ce soit à gauche ou à droite. On est une équipe relativement jeune, mais il y a beaucoup de joueurs de qualité sur l'équipe.

O-S: Tu as joué contre Vancouver lors des matchs du championnat canadien, est-ce que c'est différent de jouer contre un club de MLS?

F L: C'est sur que c'est différent. La motivation est plus grande. On avait envie de gagner ces matchs-là pour prouver au monde qu'on était capable de gagner contre une équipe de la MLS. Mais le niveau, si on regarde la vitesse du match, était beaucoup plus élevé que les matchs de NASL. Autant dans le premier que dans le deuxième match on a montré qu'on pouvait jouer avec eux même si le score ne le montrait pas vraiment. 

O-S: Quels sont tes objectifs pour cette saison?

F L: C'est sur que j'espère jouer le plus de matchs possible. J'aurais aimé jouer tous les matchs, mais avec la blessure que j'ai eue ça n’arrivera pas. Idéalement c'est de reprendre le rythme, ça faisait un bon six sept mois que j'étais sans club alors de juste reprendre le rythme et de jouer des matchs puis a l'automne je pourrais faire un bilan de ma saison. 

O-S: Quels sont tes objectifs à long terme?

F L: C'est dur à dire, je m'étais déjà fait des plans et ce qui se passe en ce moment c'est très différent des plans que j'avais il y a quelques années. Je ne le sais pas trop. Je regarde les choses aller. C'est sur que comme bien des joueurs de soccer j'aimerais retourner en Europe. Pour l'instant je suis bien ici alors j'essaie de ne pas trop penser au futur.

O-S: Merci d'avoir pris le temps répondre à mes questions.

F L: Ca me fait plaisir.

Source: www.optimum-soccer.com

 

Latest News