Menu Principal
Compétitions
Secondary Menu
Visitors
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Nous avons 18 invités en ligne
Outaouais: Entrevue avec Nicolas Possetti. Imprimer
Mardi, 10 Avril 2012 08:28

 

Slava - icon-excluLe FC Outaouais débutera sa 14ème saison régulière dans la Ligue de soccer élite du Québec 2012 (LSEQ) le lundi 16 avril prochain.

Avec l’arrivée d’Anthony Vidal  en 2012  - l’équipe FC Outaouais  se retrouve dans la même situation que Nicolas Possetti  en 2011. Nouveau groupe de joueurs, nouvel entraîneur et un nouvel objectif. En 2011, l’équipe a fait une bonne saison dans la ligue Élite du Québec. ``L’objectif en 2011 etait de faire progresser les joueurs et de les préparer à passer au niveau senior’’ affirme Nicolas Possetti. L’équipe à la fin du mois d’août était 2éme, mais après son départ, elle a fini 5éme.

 www.soccerslava.com  a contacté Nicolas Possetti  (entraîneur avec le club AS Hull, technicien régional puis assistant de Bruno Locatelli à l’ARS Outaouais et entraîneur au FC Outaouais) qui partage son expérience  et ses attentes en vue...

ARSO SR feminin 1998 Nico Possetti

 1.      Bonjour Nicolas, tu as entraîné à Hull, à l’ARSO et au FC Outaouais dans les années 2009 et 2011, as-tu aimé ça ?

Bonjour Slava. J’ai apprécié mon expérience dans l’Outaouais car cela m’a permis de rencontrer des personnes (avec qui je suis toujours régulièrement en contact) ainsi que de m’enrichir humainement grâce à la diversité culturelle existante au Québec.

De plus au niveau du soccer, j’ai pu découvrir une nouvelle organisation des compétitions, la gestion sportive d’un club de 2000 joueurs et le soccer féminin.

2.      Comment es-tu arrivé au Québec, qui t’a invité en 2009?

Je suis arrivé au Québec fin janvier 2009. Par l’intermédiaire d’un ami commun, j’ai appris que le club de l’ASH recherchait un entraîneur. J’ai envoyé mon CV puis échangé par email avec le directeur technique du club et enfin donné mon accord pour rejoindre le club.

3.      Peux-tu nous décrire ton expérience lors de ton saison 2009 à l’AS Hull?

L’AS Hull m’a permis de vivre ma première expérience de coaching avec une équipe féminine, les U13 F AA Dynamo de Hull (voir la photo).

Une autre partie de ma mission était de participer à la formation des entraîneurs et de suivre les équipes division 2 et division 3 lors des entraînements et matches.

Enfin j’ai participé comme entraîneur aux camps de jours lors des vacances scolaires avec comme objectif de faire découvrir et aimer le soccer à des enfants âgés de 5 à 8 ans.

ARSO Nicolas Possetti et les filles 1997

 

4.      Mais après cette saison 2009 tu es parti? Ou et pourquoi?

Pour des raisons personnelles, je n’ai pas souhaité prolonger mon contrat à l’ASH en septembre 2009 et j’ai alors accepté de travailler avec Bruno Locatelli à l’ARSO comme technicien régional au sein des programmes régionaux : sport-étude, CRD, gardiens de but.

Puis en décembre 2009, on m’a proposé de devenir entraîneur adjoint d’une équipe professionnelle en Asie. Je ne pouvais pas refuser cette offre car intégrer un staff technique d’une équipe professionnelle a toujours été un rêve et un objectif pour moi.

5.      L’Etoile FC, c’est un peu un autre niveau…qu’au Québec, explique-nous les différences…

 

L’équipe de l’Etoile FC était composé en 2010 de joueurs ayant joués en ligue 1, ligue 2 Française voir en coupe d’Europe.

Entraînement tous les matins afin d’être performant dans les 3 compétitions à jouer : Championnat, coupe de la Ligue et coupe nationale.

Grâce au travail réalisé, la qualité des joueurs et les compétences du coach Patrick VALLEE, nous avons remportés 2 titres, à savoir le championnat plus la coupe de la ligue et finit 3ème de la coupe nationale.

Être au contact tous les jours de joueurs et coachs de haut niveau m’a permis d’apprendre et de comprendre l’attitude à avoir pour arriver à coacher une équipe professionnelle et gagner des titres.

 

6.      Mais la grande surprise est survenue quand tu es revenu en 2011. Qui t’a invité et quelles sont les raisons?

Par la suite, je suis revenu au Québec en septembre 2011 pour être adjoint de Bruno Locatelli, entraîneur cadre de l’ARSO, et entraîner l’équipe U21 du FC Outaouais.

7.      Tu as fait une belle saison pleine de réussite et de podium avec les sélections régionales féminin de l’Outaouais! Peux-tu nous décrire ton expérience lors de ta saison 2011 en championnat des sélections régionales ? C’était une premiere pour l’outaouais SR féminin 2éme !?

11 filles à la première évaluation, 16 à la deuxième …  nous partions de très loin!

Le résultat est le fruit d’un long travail :

 

Ø  Recrutement des filles

 

Ø  Constitution d’un état d’esprit de groupe

 

Ø  Planification technique adaptée aux besoins de la compétition

 

Ø  Exigence lors des entraînements

 

Ø  Travail sur le terrain et en salle avec différents supports de communication

 

Ø  Observations des joueuses en match et entraînement avec leur club respectif

 Entraîner une sélection est toujours « particulier » car la gestion est très différente de celle d’une équipe de club mais c’est aussi plus intéressant et excitant car on représente une région et à ce titre on se doit de tout mettre en œuvre pour être performant.

J’ai pris beaucoup de plaisir à vivre le tournoi car les filles ont été au-delà de toutes nos attentes et se sont surpassées pour obtenir une médaille d’argent alors que notre objectif était de nous maintenir si possible en division 2 … Elles peuvent être fières de la performance accomplit !

La performance réalisée est également la conséquence d’un travail d’équipe mené conjointement par Richard, Bruno, Philippe, Andrée-Anne, Loana et moi-même. Je souhaite également y associer Gigio dans la mesure où la majorité de nos joueuses venaient de l’AS Gatineau.

Le résultat réalisé en 2011 est le meilleur depuis de nombreuses années mais pas le meilleur de l’histoire car Philippe avait coaché l’équipe féminine de l’Outaouais en division 1.

 

8.      Tout le monde en parle, içi, en l’Outaouais, que tu as trouvé les bons LEADERS de l’équipe U13Féminin  de SR en 2011 et c’est grâce à toi que l’équipe a retrouvé la ‘’CONFIANCE EN SOI’’! Qu'est-ce que t'en penses ?

Les notions de « LEADERS » ou de « CONFIANCE EN SOI » sont des termes à la mode dans le soccer moderne mais je pense que les  clés de notre réussite ont plutôt été :

Ø  La qualité du TRAVAIL réalisée

Ø  Les EFFORTS fournis

Ø  La capacité des filles à se SURPASSER le jour de la compétition

Ø  Une COMMUNICATION adaptée aux caractéristiques du groupe 2011

Ø  Avoir laissé une grande LIBERTE aux filles lors des temps de récupération du tournoi

 

9.      Quels sont les ingrédients (à ton avis) pour être un bon capitaine et un bon leader?

A mes yeux, un bon « leader » ou « capitaine » doit être quelqu’un de « respectable » … c'est-à-dire qu’il doit avoir a une attitude exemplaire sur et en dehors du terrain (respect des horaires, des consignes, efforts à l’entraînement…), un niveau de jeu qui impose le respect à ses partenaires, être positif pour passer le « bon » message à ces coéquipiers et démontrer un esprit de compétition/une volonté de gagner

10.  On revient sur FC Outaouais…l’équipe a marché et a bien fonctionné, vous etiez 2éme… Quelle etait la clé du succès (système du jeu, les joueurs, les leaders, le comportement)?

 

Nous n’avons pas gagné le championnat, on ne peut donc pas parler de « succès » mais d’une bonne saison malgré tout.

Notre position au classement s’explique par plusieurs facteurs :

Ø  L’adhésion des joueurs à mon projet pour l’équipe : « donnant / donnant » au niveau comportement, style de jeu de l’équipe, contenue des entraînements…

Ø  La qualité des joueurs au niveau technique et tactique

Ø  L’envie de gagner du groupe

 J’espère que plusieurs de ces joueurs formeront dans les années futures la base de l’équipe semi-pro représentant la région de l’Outaouais.

 

La  réussite de ce club est aussi le résultat de la qualité du travail réalisée dans « l’ombre » par 3 personnes : Richard, Pierre et Gerry. En effet ils œuvrent bénévolement pour mettre les entraîneurs et les joueurs dans les meilleures conditions de performance sans jamais s’immiscer dans le domaine sportif ce qui est rare dans la région de l’Outaouais… et ainsi ils facilitent grandement le travail de l’entraîneur.

 

11.  Mais après le succès tu es parti, encore une fois!!! Pourquoi? Actuellement, tu fais quoi, dans la vie ?

Mon choix a été fait sur des critères aussi bien personnels que professionnels. En effet, je pense qu’il y a maintenant un réel potentiel dans la région de l’Outaouais mais que la défense d’intérêts personnels et les multiples ingérences au niveau des clubs des différentes familles (parents, personne administratif) dans la partie organisation technique représentent un frein au développement du soccer dans l’Outaouais. Ainsi bien que l’ARSO m’ait sollicité pour prolonger mon contrat qui se terminait fin août 2011, j’ai décidé de relever un autre challenge dans un club professionnel en Asie qui m’offrait la possibilité d’être le directeur technique de la formation des joueurs âgés de 6 à 18 ans. A ce jour, je ne regrette pas mon choix.

12.  Quel genre d’entraîneur es-tu ?

Il est difficile de s’auto évaluer … je laisse le soin aux personnes qui me connaissent de définir mon style en tant qu’entraîneur. Mon seul objectif quand je suis sur un terrain de soccer est d’apporter quelque chose à mes joueurs afin de les faire progresser que cela soit en match ou en pratique.

 

13.  Quel est le moment le plus mémorable de ta carrière d’entraîneur jusqu’ici (amateur et Pro)?

En tant qu’entraîneur d’une équipe de soccer amateur, c’est la promotion acquise lors du dernier match de la saison avec mon équipe senior en mai 2007 car ce résultat correspondait à 2 ans de travail intenses avec le même groupe.

En soccer professionnel, c’est le premier titre acquis en mars 2010. L’équipe existait depuis moins de 2 mois et obtenir un résultat aussi rapidement est rare dans le milieu professionnel, donc d’autant méritoire et mémorable.

 

14.  Quels sont tes plans pour le 2012-2013?

Poursuivre le travail réalisé dans mon club actuel ainsi que de continuer à évoluer et progresser dans mon rôle d’entraîneur car dans ce métier on apprend tous les jours et rien n’est jamais acquis … Je souhaite également passer et obtenir ma licence A d’entraîneur en Asie.

 

 10 questions pour mieux connaître Nicolas Possetti :

1.       Quel est ton restaurant préféré à Gatineau? Sans être original, je dirais La Station

2.       Quel est le meilleur film de tous les temps? Je n’ai pas de film « culte »

3.       Quelle est la destination voyage de tes rêves? Tahiti et Bora-Bora

4.       Qu’est ce que tu préfères : les sélections régionales ou le FC Outaouais? Je n’ai pas de préférence. Les 2 sont complémentaires et compatibles. J’ai pris du plaisir avec les 2 équipes.

5.       Que ce que tu préfère : une bonne attaque soit une bonne défense? Une bonne défense afin de récupérer le ballon prêt du but adverse et d’être dans les bonnes conditions pour attaquer ensuite.

6.       Que ce que tu préfère : Un bon assistant soit un bon gérant? Un bon assistant. La qualité des entraîneurs et des entraînements est fondamentale pour la progression des joueurs/joueuses de soccer.

7.       Si tu pouvais jouer dans n’importe quel stade au monde, lequel ce serait? San Siro à Milan ainsi que dans le futur stade de l’Olympique Lyonnais.

8.       Si tu devais participer à un tournoi 2 vs 2, qui voudrais-tu avoir comme coéquipier? Iniesta

9.       Mourinho ou Guardiola ? Mourinho car il a gagné et réussi dans tous les clubs et pays ou il a coaché

10.   Un dernier mot pour terminer ? Merci Slava pour cet entretien. Je souhaite une bonne continuation à www.soccerslava.com et une bonne saison à toutes les équipes AAA et AA de l’Outaouais. Salutation amicale à mes compatriotes entraîneurs qui continuent d’œuvrer au développement du soccer dans l’Outaouais.

 Merci Nico!

Source: www,soccerslava.com

 

 

 

Latest News